Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

« Réveiller notre courage missionnaire »

Les bienheureux Jean Wauthier et Michel Coquelet ont été fêtés lors de la journée inter-Eglises, en l'église St-Pierre de Fourmies

le Dimanche 25 juin 2017

 

Les bienheureux Jean Wauthier et Michel Coquelet
priés de « réveiller le courage missionnaire » des baptisés confirmés

 

Martyrs du Laos, béatifiés dans ce pays d'Asie en décembre 2016, les deux prêtres ont été fêtés lors de la journée inter-Eglises, en l'église St-Pierre de Fourmies.

 

 

Ce dernier dimanche de juin, 500 personnes ont participé à la messe d'action de grâce « pour le témoignage de foi » de ces deux figures du christianisme : Jean Wauthier (1926-1967), natif de Fourmies, et Michel Coquelet (1931-1961), natif de Wignehies, tous deux Oblats de Marie-Immaculée (OMI), morts assassinés  après 15 et 4 années de vie partagée avec les pauvres, malades et déshérités d'un pays qui compte aujourd'hui 6 millions d'habitants, dont seulement 50 000 catholiques, 200 missionnaires ayant été expulsés en 1975. Doyen de l'Avesnois, le père André Veys accueillait l'assemblée, sur fond de drapeaux de pays (Vietnam, Haïti, Togo, Bénin, Burkina-Faso... ) où vivent des missionnaires diocésains : « Merci aux membres du conseil municipal d'être présents, à vous, Monsieur le maire (Mickael Hiraux), et aux familles de Jean et Michel. Mais saluons aussi les frères OMI parmi nous, une famille des martyrs du Laos venue de Bretagne ou ce couple de laotien qui fut boat people, et l'ensemble des religieuses et prêtres Fidei donum de notre diocèse ». Mgr Garnier prenait la parole : « Il y a ceux de loin qui viennent chez nous et ceux de chez nous qui vont au loin, grâce au service de la coopération missionnaire si précieux !  Qu'il soit remercié ! Que tous, d'Asie, d'Afrique ou d'Amérique Latine réveillent en nous le courage missionnaire, c'est ma prière aujourd'hui ».

 

 

Le témoignage du cardinal Ling

 

Postulateur de la cause en béatification des deux prêtres, le père Roland Jacques avait plaisir à lire la lettre du premier cardinal du Laos (nommé par le pape François, il prend ses fonctions ce 28 juin, ndlr), Mgr Louis-Marie Ling qui connut les deux martyrs (jeune diacre, il vint aussi à Fourmies et - amusant - il est plus jeune que Mgr Garnier d'une seule journée !, ndlr) : « Jean aura été le guide de ma vocation sacerdotale, mon second papa, il était fort, droit, travailleur, marchant pieds nus, il mettra deux enfants à l'abri avant de mourir. Michel avait un coeur d'or, un courage qu'il dissimulait derrière son humour, une patience d'ange, donné à tous, malades, blessés, enfants; son amour lumineux contredisait la doctrine du pays, celle du marxisme-léninisme athée ». Dans son homélie, le père archevêque rendant hommage à Jean et Michel qui « ont connu le sort glorieux des martyrs » (cf la prière de l'Eglise), remarquant que la tombe de Michel reste visitée - « en témoignent les traces de cierges qui la marquent de leur empreinte »-, relevait : « Ils ont tous deux obéi de manière inconditionnelle à l'Eglise mais d'abord, et c'est plus dur, à tous ceux qui souffraient autour d'eux, s'identifiant à la Passion du Christ. Ils n'ont rien fait pour être martyrs mais, sereins et confiants, ils ont accepté leur sort, la passion d'annoncer l'Evangile étant la source de leur courage apostolique. Michel écrivait à sa maman, juste avant de mourir, que l'avenir est entre les mains du Bon Dieu. "Nous restons quoiqu'il arrive..." ».  Des mots qui font penser au témoignage des moines de Thibirine (1996) et faisaient dire à sœur Marie-Christophe : "Aujourd'hui, à Fourmies, nous avons vécu un grand moment de l'Eglise universelle".

 

Philippe Courcier

 

 

 

A noter :

 

Parmi les 17 martyrs du Laos (1954-1970), il y a 5 OMI : outre les pères Wauthier et Coquelet, les pères Mario Borzaga, Louis Leroy, Vincent L’Honoret et Joseph Boissel.

 

Dans l'assemblée des prêtres, on reconnaissait les pères Jacques Bernard (cousin de Jean et ami d'enfance de Michel), Michel Humez, ancien doyen, Pierre-Germain Boutteau (originaire de Glageon) et nombre de prêtres Fidéi Donum qui servent dans le diocèse. A leurs côtés, des enfants en costumes de toutes les couleurs mis à l'honneur par Mgr Garnier, notamment Apolline et Nathan, en religieuse et cardinal !

 

 

 

 

>>> Rencontres de la journée du samedi 24 juin <<<

>>> Reportage sur la célébration du dimanche 25 <<<

>>> Vidéos de la célébration du dimanche 25 <<<

>>> Conférence du père Roland Jacques, OMI <<<

>>> Témoignage de Kéo, ancien boat people <<<

>>> Pasquale et les Pascrécelles <<<

 

 

Crédit photos : MP Laisne - paroisse St Maurand St Amé en douaisis

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Lundi 26 juin 2017 • 932 visites

Actualités de l'Eglise

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Mgr Georges Pontier : « Il y a un an, le Père Jacques Hamel était assassiné »
Déclaration de Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence...

Homélie du dimanche 30 juillet
17éme dimanche du Temps Ordinaire

Œuvre d’Orient : lancement de l’opération « de Lourdes à Ninive »
Monseigneur Pascal Gollnisch, directeur de L'Œuvre d'Orient avait été particulièrement touché...

Haut de page