Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Les soeurs du Cénacle au Togo...

Quatre années au Togo ...

 

Un très petit pays d’Afrique de l’ouest, entre le Ghana et le Bénin… une découpe totalement artificielle entre ces trois pays, au gré des colonisateurs !

Environ 5 millions d’habitants ? chiffre très approximatif puisque la plupart des enfants non scolarisés ne sont pas déclarés et que la mortalité infantile est de 14%.

 

Après 38 ans de dictature d’Eyadéma Gnassingbé, sa mort en 2005 a soulevé un grand espoir, vite retombé par l’accession au pouvoir de son fils Faure Gnassingbé, suite à un coup d’état puis à des élections totalement falsifiées. Un pays plein de ressources mais ruiné par sa gouvernance.

 

L’évangélisation est venue des allemands à partir de 1886. On parle de 25% de chrétiens, dont beaucoup de sectes, de 15% de musulmans et de 50% d’animistes, mais certains ajoutent « et 100% d’animistes » tant le syncrétisme est présent.

Après avoir fêté les 100 ans d’évangélisation, l’Eglise du Togo a pris conscience qu’elle

vivait le christianisme davantage comme des exercices cultuels (processions, neuvaine,

pèlerinage, rosaires…) plutôt que comme une relation à Dieu qui transforme la vie. Et

c’est alors que des appels ont commencé à parvenir aux sœurs du Cénacle, dont la mission est « l’éveil et l’approfondissement de la foi ».

 

Nous sommes donc arrivées en 1996 et moi-même en 2004, après plusieurs séjours courts.

Toute notre mission vise à une formation humaine, à la reconnaissance de la dignité  de la personne qui peut aller jusqu’à la prise de conscience que nous sommes enfants de Dieu. Cela peut passer par des formations à la découverte de soi, physique, psychologique… dans les villages jusqu’à une préparation au mariage (encore très peu nombreux car la polygamie est très présente) au cours de laquelle la dignité de la femme a vraiment besoin d’être soulignée. C’est parfois une vraie découverte ! Je pense à Marc, pourtant avocat, qui après beaucoup d’hésitations, a décidé de se marier avec Irène avec qui il vivait depuis 9 ans, mais… ne lui en n’avait pas parlé. Sa décision suffisait !

La découverte d’un Dieu qui n’est pas d’abord celui qui exige des choses difficiles ou qui nous punit si nous passons à côté, est une véritable révolution. Un Dieu qui me dit « choisis la vie » et qui me laisse libre de dire oui ou non, c’est révolutionnaire, et pourquoi ne nous a-ton pas dit cela au caté, me disait une femme qui s’était soumise toute sa vie et qui faisait l’apprentissage de sa liberté. La formation à la prise de décision, à la prise de responsabilité est essentielle, elle est la base de la reconstruction des personnes et d’un pays.

 

Après les élections de 2005, plus de 800 personnes (presque tous de l’opposition) ont été tuées et plus de 32000 ont été se réfugier dans les pays voisins. Comment ne pas laisser la contre violence et la haine prendre le dessus et se répandre comme un feu ? Avec Justice et Paix qui venait de naître, en lien avec le mouvement international de réconciliation (MIR), durant deux ans nous avons vécu des formations à la non-violence active évangélique, sous forme de sessions et également de retraites. Et des groupes de non-violents sont nés, auxquels le pays qui s’est promis de mettre en route une démarche de « vérité et réconciliation, fait appel aujourd’hui.

 

Mais je voudrais dire surtout combien le contact et la découverte de la Parole de Dieu est un chemin d’humanisation, de libération, de responsabilisation, de communion, de pardon et c’est à cela que veut répondre le Centre spirituel du Cénacle qui va sortir de terre d’ici deux ans. Il y a une urgence devant laquelle nous ne pouvons plus reculer ! Il veut être ce lieu de croissance humaine et spirituelle dont tant de jeunes et d’adultes sont privés et dont ils ont tellement soif. Je vous laisse le découvrir à travers le projet.

                                              

Projet ambitieux des soeurs du Cénacle: BRAVO! CENACLE_TOGO_perspective  
Projet ambitieux des soeurs du Cénacle: BRAVO!
Projet ambitieux des soeurs du Cénacle: BRAVO!
                       Sr Chantal de La Forge, Raismes

 

Article publié par Coopération missionnaire • Publié Vendredi 22 jan 2010 • 4192 visites

Actualités de l'Eglise

Le synode 2018 se prépare aussi à Rome !
Du 11 au 15 septembre s’est tenu à Rome un séminaire international sur la condition des jeunes...

Violences et religions dans les études anglo-saxonnes
Les religions sont-elles impliquées dans les violences commises par les croyants, et si oui...

La rentrée universitaire du Centre Sèvres-Facultés Jésuites de Paris
Le Père Étienne Grieu, jésuite, docteur en théologie et agrégé de géographie a pris, à la...

Lancement d’une collecte en ligne sur la plateforme Credofunding
Depuis maintenant 2 ans, l’ensemble des diocèses français est engagé dans un projet de soutien...

Devenir prêtre autrement
Depuis 50 ans le Séminaire-GFU (Groupe de Formation Universitaire) offre à des jeunes de toute la...

Haut de page