Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Nouvelles de Haïti, 12 février 2012

Soeurs Apolline, Elizabeth et Jean-Jo vous donnent des nouvelles de Haïti, partagent leurs joies et leurs difficultés, et toute leur espérance

Le 09/02/12

 

Chers Amis, Parents et Sœurs,

  

Le 7 février, le trio de St Michel s’est retrouvé  à Froyennes , près de Sœur Marie-Louise dans la joie et l’action de grâces pour ses 100 ans et nous lui clamons «  Konpliman.Kenbe fèm ! Félicitations ! Tiens bon. » Nous ajoutons un chaleureux « Merci » pour son action efficace en faveur des Haïtiens. C’est dire que nous partageons tout ce que vous vivez et c’est toujours avec émotion et intérêt que nous lisons vos courriels. Quand nous apprenons que l’épreuve vous visite, nous nous glissons sous la croix avec vous et nous prions avec confiance.

              Plusieurs parmi vous nous ont rejointes pour le 12 janvier, 2ème anniversaire du terrible tremblement de terre en Haïti. Sr Apolline et moi étions à Port-au-Prince .C’était vraiment un jour pour faire mémoire. Toute la ville semblait recueillie alors que d’ordinaire, elle est très active. On ne peut pas croire qu’après une telle catastrophe, la vie ait repris le dessus à ce point !

tentes sinistres.jpg tentes sinistres.jpg      Les gens s’affairent, même si l’environnement offre encore

    un spectacle de désolation et que beaucoup trop de

    sinistrés sont encore logés sous des tentes. Avec

    notre Association Haïti-Présences , vous participez à

    la construction de logements modestes mais convenables.

    Bien sincèrement « merci ». Nous aimerions vous le dire

    plus souvent , malheureusement,notre réseau est

    bien capricieux .

 

 

             Du reste, tout ce qui a rapport à l’électricité et à l’eau nous pose plus d’un problème mais nous trouvons toujours une solution. Quand nous recevons des hôtes, nous sommes touchées de voir leur compréhension et leur adaptation rapide au confort relatif de la maison en ce moment.

             Janvier nous a valu quelques bonnes visites. L’occasion de faire découvrir notre vaste commune. A 20 mn de chez nous, St Francique, un haut-lieu du vaudou est situé dans des grottes naturelles. Pour y pénétrer, il faut se munir d’une bonne lampe de poche, savoir se courber bien bas et ne pas avoir peur des nombreuses chauve-souris qui peuplent l’endroit. Nous menons aussi nos visiteurs à Savane Dyann, une immense étendue de 28000 hectares de terre à exploiter. Elle commence à être mise en valeur avec l’appui des Taïwanais venus avec de jeunes agronomes et ingénieurs compétents et courageux et un impressionnant matériel agricole. Des agronomes haïtiens s’acharnent aussi  sur ce projet. Bien sûr, des maisons sont .construites pour les cultivateurs qui travaillent dans la zone.  On y a ajouté une école pour apprendre à travailler le bambou : meubles et objets d’artisanat. La première promotion vient de sortir. .Nous avons été invitées à l’inauguration de 6 ponts construits pour faciliter la circulation. Deux lacs collinaires avaient été creusés, il y a de cela deux ans, avec l’aide de l’Espagne. La dernière visite a été celle des Frères bénédictins . Ils sont venus à 6 et s’en sont allés ravis de l’accueil. Il est vrai que nous avions mis les petits plats dans les grands et bien conseillée par Sr Elizabeth, Dieunie, notre aide-ménagère, s’était surpassée ! Nos visiteurs nous quittent souvent à regret : ils apprécient le calme et la fraîcheur de St Michel , la simplicité et l’ambiance fraternelle de la Communauté et bien sûr, l’humour de Sr Apolline ! Certaines photos sont remarquables !

             Vers la mi-janvier, Sr Elizabeth s’est rendue à Chenot pour le cinquantenaire de la paroisse Saint Antoine, ermite, autrefois rattachée à St Michel. L’endroit est peu accessible et jusqu’ici on n’y parvenait qu’à pied ou à dos de mulet. Pour la circonstance, une route a été tracée et les motos peuvent circuler. Beaucoup d’enfants n’en avaient jamais vu et ces engins les ont mis en fuite ! C’est un ancien vicaire de St Michel qui est Curé. Malgré d’énormes difficultés, il accomplit un travail remarquable pour éveiller la foi des chrétiens et bâtir une Communauté d’Eglise. La fête a été parfaitement réussie. On peut vraiment encourager des Pasteurs de ce genre. Leur exemple nous stimule à travailler pour le Royaume avec force et confiance.

 carte Artibonite carte Artibonite      Le Samedi4, c’était au tour de l’Ecole de prendre la route.

     Deux gros bus emmenaient 160 voyageurs dont 140 élèves

     de 6F,5F et 4F (CMII/ CMI  et ElémII ). palais 365 portes.jpg palais 365 portes.jpg  

     Le but de la sortie : Petite Rivière

     de l’Artibonite avec le      palais aux

     365 portes , une œuvre du Roi Christophe.

 

 Nos élèves ont grimpé pour voir le Fort et elles ont aperçu l’entrée

du souterrain par lequel Dessalines rejoignait sa capitale qui était alors

la ville de Dessalines (à 3/4h de voiture de St Michel).

artibonite riviere.jpg artibonite riviere.jpg  Sr Elizabeth a beaucoup apprécié la présence active des Parents du Comité de l’Ecole.  La restauration a demandé un peu de patience

mais on a joué sur place et au retour, moyennant une petite escalade, les enfants se sont baignées dans l’Estère Beach .

plage haiti.jpg plage haiti.jpg  

 

 

 Ce sont des insulaires, n’est-ce pas ?  Cette sortie était

une grosse responsabilité pour notre sœur et quand ,

au retour, les deux bus ont pénétré dans le bourg , peu avant

la nuit, elle avait les larmes aux yeux d’émotion et de joie.

Tout s’était bien passé et les enfants étaient enchantées !

Les plus jeunes auront leur sortie aussi.

 

martelly president.jpg martelly president.jpg                Tandis que l’accent est mis sur la qualité de l’école et la pédagogie active, le Président Martelly voit plutôt la quantité d’élèves qui vont s’asseoir sur les bancs de l’école , si bancs il y a ! A Port-au-Prince, des affiches parlent de 900 000 enfants scolarisés depuis l’arrivée au pouvoir du Président. C’est le PSUGO Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire. L’Inspectrice de zone a insisté pour que le cours du soir soit rattaché à ce programme. Le Président du Comité est bien jeune : 24 ans. Il est lui-même un ancien. Il n’est pas Parent mais Responsable de ses deux petites sœurs . Il a appris à travailler le bois. Ensemble, dossier en mains, nous sommes allés à la Banque Nationale de Crédit de St Marc. C’est la présence du fondateur et du Président du Comité de l’Ecole qui est exigée. Nous devrions recevoir une allocation de l’Etat pour la classe de 1ère année . Nous avons ouvert le compte mais pour le moment, les chéquiers ne sont pas encore disponibles. Qu’est-ce que cela apportera au cours du soir qui s’appelle désormais « Ecole Sainte Union » ? Des consignes nous seront données. Vous serez tenus au courant de la situation. Les élèves sont en classe, en uniforme maintenant. Il y a eu petit problème :la ceinture du modèle était coupée en biais. Beaucoup de couturières l’avaient taillée droite. Madame Roseline a exigé de corriger l’erreur. Heureusement on n’avait besoin que de 30 centimes d’euros pour se mettre aux normes !

         Nos projets les plus pressés : l’amélioration de la cuisine  et l’aménagement de la salle de documentation. Les documents ne manquent pas mais demandent à être classés de façon à  être disponibles. Les rechercher au fond d’un carton, n’est pas toujours facile. A suivre.

            Avec les fêtes, vécues pourtant de bien modeste façon, la rentrée a été difficile pour plus d’une famille. Avant de toucher au compte « Bourses » on mène une petite enquête et quand c’est nécessaire, on bouche le trou pour que l’enfant retourne en classe. De même pour les soins de santé. Vous en avez sauvé plus d’un ! Imaginez les sourires de nos amis guéris !

            Demain, l’Association tiendra son Assemblée Générale. Nous sommes présentes de cœur et nous adressons un vibrant MERCI à chacun des membres,  surtout aux membres du bureau qui ont toujours beaucoup d’imagination et ont le don de susciter d’heureuses initiatives. Excellente soirée à tous !

            Pour le moment, le pays semble calme mais l’insécurité frappe encore les villes. Le Président se rend souvent à l’étranger, il recueille de nombreuses promesses . On parle de reprendre la culture du café, de multiplier les « factories » etc… Plusieurs projets concernant les produits laitiers ont été réalisés, même si le fromage fondu Bongu est préparé en Egypte !. ecole saint michel.jpg ecole saint michel.jpg  

 

Le pays ne stagne pas .Cependant la vie devient plus difficile pour les gens simples car les enfants grandissent. On s’acharne pour subsister et prendre soin des siens mais c’est dur.  Nous le voyons avec nos enseignantes et les parents de nos élèves.

Qu’en sera-t-il du Carnaval ? Le ministère accorde 3 jours de congé. Avec le week-end précédent, ce sera une coupure appréciable quand même.

 

            De tout cœur, nous vous embrassons

Sr Apolline, Sr Elizabeth et  Sr Jean-Jo  .

Article publié par Coopération missionnaire • Publié Mercredi 22 février 2012 - 16h05 • 2647 visites

Actualités de l'Eglise

Thème de la Journée mondiale des communications sociales 2018
La prochaine Journée mondiale des communications sociales, dimanche 13 mai 2018, aura pour thème...

Mgr Nicolas Souchu, nommé évêque d’Aire et Dax
Le Pape François a nommé ce mercredi 15 novembre, Mgr Nicolas Souchu évêque du diocèse...

Nouvelle traduction du Notre Père
Le 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, une nouvelle traduction du Notre-Père entrera...

Décès du cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite de Marseille
Le cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite du diocèse de Marseille, est décédé dans sa...

Commentaires du dimanche 19 novembre
19 novembre 2017, 33e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page