Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Yves Mathieu 2 octobre 2009

 

Message reçu le 2 octobre 2009

 

Enfin nous avons l'électricité. Voici maintenant 2 mois que notre générateur était tombé en panne. Nous avons ainsi expérimenté un peu de ce que vivent les gens d'ici.

Aller chercher l'eau au ruisseau, l'utilisation des bougies quand les batteries de l'installation solaire sont à plat.

Mais le plus dur est l'absence de frigo. Sans frigo, ici, la conservation est très difficile. Enfin nous voici avec l’électricité 24h/24. C’est la l’un des fruits de la campagne.

En fin du mois d’octobre, c’est les élections. Depuis maintenant quelques mois, le gouvernement fait de très gros efforts pour nous montrer qu’ils sont bons.

La route d’ici à Chimoio est maintenant finie.

Les élections sont tous les 5 ans. Chaque 5 ans le développement fait un bon en avant.

 Il y a 5 ans la télé arrivait à Catandica et le réseau de téléphone portable sur la plus grande partie du territoire. Cette année, c’est l’électricité et les routes. Mais il y a encore beaucoup à faire. Nombreux sont encore les villages où les voitures n’accèdent pas…

De nombreuses routes n’ont pas encore de goudron… Mais tout cela c’est très bien, c’est un peu plus de confort pour nous, mais derrière, il y a encore beaucoup de pauvreté. Certes, les signes sont prometteurs.

Nombreux sont les jeunes qui sortent de l’école avec un diplôme qui leur permet de gagner de l’argent. Mais il y a les autres. Combien d’adultes vivent sous l’esclavage de la culture familiale. On cultive pour manger. Et si il ne pleut pas assez, c’est la faim qui arrive. On aurait tendance à penser que c’est la fin d’une génération. Que la misère va disparaître avec la génération des scolarisés. Peut-être un peu. Mais il y a encore des gens qui ne sont pas scolarisés. L’école du village, va jusqu’à la 7ème l’enfant ira jusqu’en 7ème et ensuite ira au champ avec papa ou maman. Et voila l’esclavage de l’agriculture familiale qui continue.

Notre foyer pour héberger les étudiants qui viennent des villages est maintenant terminé. Les grandes vacances arrivent. Elles ont été avancées de 15 jours avec les élections. Nous récoltons en ce moment les candidatures pour ceux qui veulent s’inscrire pour l’an prochain.
Amitiés à tous.
Yves

Article publié par Coopération missionnaire • Publié Lundi 28 décembre 2009 - 09h13 • 733 visites

Haut de page