Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Anne-Véronique 03/2009

Premières nouvelles du Togo...

Premières nouvelles reçues début avril 2009:

 

Voici "enfin" quelques nouvelles du Togo.

..."Enfin" car cela va bientôt faire un mois que nous sommes au Togo et déjà nous avons plein d'impressions à vous partager.

 

Nous sommes bien arrivées le 22 janvier à l'aéroport de Lomé où nous étions attendues par Tony une missionnaire espagnole du village d'Amparo et par un prêtre du diocèse de Dapaong. Ils nous ont acheminé à la maison diocésaine de Dapaong à Lomé (Dapaong étant à l'extrémité Nord du pays, cette maison est un pied à terre à Lomé bien appréciable). Nous avons profité de ces quelques jours à Lomé pour visiter le centre ville (la Cathédrale et le grand marché), mais aussi un orphelinat tenu par des soeurs franciscaines, un foyer pour jeunes filles en difficulté (une ONG créée par Tony et ses amis togolais), le bureau des oeuvres Pontificales missionnaires, la paroisse Charles Lwanga...et une "plage" de Lomé (il est plus juste de parler de bord de mer car il n'y a guère de plages sur cette côte)

 

Le Dimanche nous avons fêté la conversion de Saint Paul à la paroisse Charles Lwanga.

La liturgie accompagne nos premiers pas de Serviteurs en Afrique...22 janvier martyr de Saint Vincent (Anne-Vé a un petit frère qui s'appelle Vincent et qui est au ciel et nous lui avons confié notre nouvelle Communauté au Togo )...25 janvier conversion de Saint Paul (où l'on prend acte que cette année est l'année de Saint Paul!...nous avons lu la lettre aux Philippiens, en y relevant comment Paul et le Christ ne font qu'un dans une amitié étonnante...Pourquoi cela nous aide en ce moment? Parce que dans ces moments de grands changements (passer de la vie européenne à la vie africaine) il est bon de savoir que ce qui fait le fond de notre vie, lui, ne change pas: la valeur de nos vies, la valeur de vos vies aussi que nous portons en nous, ne dépendent pas du lieu où nous sommes mais du Christ notre valeur sûre et la "valeur sûre" de tout homme! Vivre de l'amitié avec lui, savoir que l'essentiel, ce qui ne passera pas de notre vie est ce (ceux) que nous aurons aimé)

Bon fermons toutes les parenthèses et continuons...

 

Le lundi 26 nous nous levons à cinq heures pour faire le voyage à travers le pays avec le Père Augustin, vicaire général de Dapaong, venu spécialement nous chercher avec une bonne voiture. C'était une grande joie de pouvoir ainsi traverser le pays...600 kms...8 heures de route...Partout la même poussière qui s'infiltre et qui nous arrive par l'Harmattan: un vent qui vient du Sahara...C'est curieux de constater combien l'atmosphère est chargée de cette poussière de sable. La chaleur est très forte pour nous et l'on verra combien de temps d'acclimatation notre corps va réclamer. Les régions du Togo se suivent et ...se ressemblent un peu...la brousse...puis une région plus vallonée...puis la région des savanes qui est celle de Dapaong.

Le voyage est sans embûches...le dialogue avec le Père Augustin est très intéressant...il nous parle de la vie dans le diocèse de Dapaong. Nous arrivons à l'Evêché où nous avons la joie de revoir (pour Chole et Anne-Vé) Mgr Jacques, tout souriant, tout heureux de nous accueillir. Depuis notre arrivée à Lomé c'est notre profonde expérience: nous sommes accueillies, attendues. C'est le Seigneur qui nous attendait là en la personne du Père Augustin, puis du Père évêque et toute son équipe...Ils nous ont apprêté une maison en plein centre de Dapaong...ils l'ont repeinte et retapée pour nous. Elle est chouette cette maison car elle est grande et simple: trois chambres, une salle à manger et quatre annexes dont une petite cuisine dans une petite cour intérieure. Nous avons déjà pensé qu'une annexe pourra servir de chambre d'ami...vous voyez que l'on pense à vous!

En parlant de cuisine, bien sûr elle est rudimentaire...la cuisinière ne marchant pas faute de gaz...nous sommes généreusement conviées tous ces jours qui vont suivre à partager tous les repas chez Monseigneur. Il est incroyable cette évêque: il nous introduit chez lui, dans le diocèse en nous ouvrant sa table mais aussi son cœur. Il nous présente avec joie à tous ceux que nous croisons, aux personnes à qui il téléphone que ce soit un proche ou un membre du gouvernement! Il nous raconte sa journée...

Comme nous disait Amparo dans des pistes de prière: "Il nous donne non pas de ce qu'il a en trop mais de ce qu'il a et est".

 

Nous commençons à faire connaissance avec notre quartier qui tout en étant en centre ville est habité par des familles moba habitant dans des parcelles de cases. C'est l'habitat des mobas: une cour entourée de petites cases qui sont conçues pour garder un peu (un peu seulement!) de fraîcheur pendant la journée. Vous verrez tout cela sur les photos.

 

Des jeunes viennent aussi nous rendre visite. Evidemment nous sommes l'attraction des très nombreux enfants que nous croisons. Connaissez-vous la chanson de Littleton: "Si le bon Dieu revenait vivre chez nous Il aurait les yeux d'un enfant noir du Harlem"...ou d'un enfant togolais tant ils sont beaux!

Petit à petit également nous nous familiarisons avec le marché et la monnaie locale: le franc CFA. 655 CFA valent 1€. Notre premier achat est une petite cuisinière à essence, plus élaborée qu'un chauffe-tout à bois mais qui nous rappelle quand même la cuisine scoute!

Cristina et Amparo se mettent très assidûment au français et elles vont vite dans leur apprentissage tant elles sont motivées.

 

Nous cherchons un cybercafé pour vous envoyer des nouvelles mais il s'avère que la connection est très lente et peu sûre. Heureusement on nous conseille d'acheter un système téléphonique illico qui fonctionne comme un portable et qui intègre la connection Internet qui est toujours lente et chère mais que l'on obtient sans fil et à la maison. Quelle joie d'avoir un téléphone à vous donner et de pouvoir se connecter ( 00 228 445 54 73  ).Oui c'est une grande joie car nous nous sentons un peu isolés du reste du monde dans notre savane togolaise. Dans le sens où nous n'avons pas encore repéré un voisin avec télévision et chaînes autres que togolaises et que notre petite radio ne capte que la radio locale! Mais petit à petit nous nous arrangerons pour nous abonner à quelque journal international.

 

En plus donc de ces journées d'installation dans la maison (que nous meublons aussi peu à peu ), de cuisine champêtre etc… nous profitons de notre temps libre pour rendre visite aux communautés qui nous entourent, aux prêtres, aux paroisses de la ville (il y en a trois et une en construction). Nos journées commencent avec la messe de 6H quand ce n'est pas au son de l'appel à la prière musulmane de 4H...mais la nuit tombe vite et donc le soir nous ne faisons pas de vieux os...comme le peuple togolais nous partons nous coucher assez tôt (mais vous pouvez nous appeler quand même jusqu'à 23H de chez vous (vous êtes une heure en avance sur nous))!

Voilà en résumé nos premières semaines et impressions. Ce sont beaucoup de visages nouveaux qui sont entrés dans nos cœurs. Nous y cherchons le visage du Christ comme nous l'avons cherché en vous. Notre chair a chaud! mais notre esprit est heureux d'être enfin là en Afrique, à la rencontre du peuple Togolais

Article publié par Coopération missionnaire • Publié Jeudi 31 décembre 2009 - 10h24 • 1635 visites

Haut de page