Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

courriers

Laurence VASSEUR 17/10/2010,24ème S.M.M.

Message de Laurence Vasseur, du Pays du Matin Calme, à l'occasion de la 84ème Semaine Missionnaire Mondiale

Message du 17/10/10 12:51

De : "Laurence Vasseur"

Objet : unis, depuis la Corée, en cette Semaine missionnaire mondiale


Annyeonghaseyo!

 

Du Pays du Matin Calme où je suis de retour - enfin! - depuis presque 3 semaines, et à l'aube de la Semaine Missionnaire mondiale (du 17 au 24 octobre), juste un petit mot de "notre pays"!

J'aime beaucoup cette parole du Message du Pape pour la journée missionnaire 2010:

"en cette Journée missionnaire mondiale où le regard du cœur s’étend sur les espaces immenses de la mission ..." ce sont nos pays, les "espaces" où nos vies se donnent, où elles luttent pour le bonheur, pour que l'Amour soit vrai.

Ce matin en priant l'Evangile du jour (Lc 18, 1-8), Jésus m'a nouvellement interpellée avec cette phrase qu'on oublie souvent de lire tout à la fin de la parabole : "Et le Fils de l'Homme quand Il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?" Cette question, si on la laisse résonner dans notre cœur, sincèrement, profondément, je pense qu'elle fait de nous tous, des MISSIONNAIRES, des "saints de la vie ordinaire". La préoccupation du Seigneur - à la fin des temps et dans les 5 continents ! - n'est pas de savoir s'il y aura encore beaucoup de gens dans les églises, beaucoup de bons pratiquants, des registres de baptêmes à la hausse, non! Sa préoccupation, c'est le cœur de l'homme ... Qu'est-ce qui l'habitera lorsqu'Il reviendra? Y aura-t-il encore la Lumière de la foi capable d'illuminer les ténèbres, les souffrances, les questions existentielles de toute personne? La foi, c'est l'Amour de Dieu si fortement expérimenté dans le cœur que, malgré les épreuves de la vie, cet Amour continue de briller ... ne fût-ce que comme une étincelle.

Cette foi-là est vraiment le plus précieux des trésors, des testaments ...

Il y a aussi juste 3 semaines que ma grand-mère nous a quittés, le lendemain de mon arrivée sur le sol coréen. Son départ m'a fait comprendre encore plus combien le plus beau cadeau qu'elle m'a laissé, c'est sa foi "naturelle", si spontanée! Dans un témoignage qu'un de mes cousins a lu en mon nom lors de ses funérailles, je lui disais :

"(...) Je veux te dire MERCI, pour la femme de foi et d'espérance que tu as été pour moi.
Combien d'épreuves as-tu traversées avec un cœur fort et serein qui avait appris à
reconnaître la VIE qui se cache, malgré tout, au cœur de la souffrance."

 

"Et le Fils de l'Homme quand Il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?"

Que notre cœur laisse cette question de Jésus résonner en lui durant cette semaine missionnaire!Qu'elle puisse nous rendre "un peu plus" missionnaires là où il a semblé bon que nous soyons dans sa Vigne!

Très unie, en Corée où l'Eglise durant cet automne récolte des fonds pour pouvoir envoyer des tonnes de riz - en surplus dans le Sud de la Péninsule - aux frères du Nord si brisés par la faim, encore ...

Merci pour vos vies données,

je vous embrasse,

Laurence

 

Extraits du Message du Pape Benoît XVI :

 

(...) Chers frères et sœurs, en cette Journée missionnaire mondiale où le regard du cœur s’étend sur les espaces immenses de la mission, nous devons nous sentir tous protagonistes de l’engagement de l’Église qui consiste à annoncer l’Évangile. Le dynamisme missionnaire a toujours été un signe de vitalité pour nos églises (cf. Lettre encyclique Redemptoris missio, 2) et leur coopération est un témoignage particulier d’unité, de fraternité et de solidarité, qui rend crédibles les messagers de l’amour qui sauve !


 (...) En conclusion du message annuel pour la Journée missionnaire mondiale, je désire exprimer, avec une affection particulière, ma reconnaissance aux missionnaires, qui témoignent dans les endroits les plus éloignés et les plus difficiles, l’avènement du Royaume de Dieu. À eux, qui représentent l’avant-garde de l’annonce de l’évangile, va l’amitié, la proximité et le soutien de chaque croyant. Que « Dieu, (qui) aime celui qui donne avec joie » (2 Co 9,7) les comble de ferveur spirituelle et de joie profonde ! (...)
 

Le Vatican, 6 février 2010

 

Article publié par Coopération missionnaire • Publié Samedi 23 octobre 2010 - 10h07 • 1336 visites

Haut de page